Un agent travaille exclusivement pour une compagnie et ne peut vous offrir que les produits de cette compagnie. Un courtier d’assurances peut obtenir les produits de plusieurs compagnies d’assurance et, par conséquent, peut trouver la meilleure combinaison de garantie, de prix et de service. Autrement dit, un courtier d’assurances travaille pour vous.

En règle générale, non. Les courtiers reçoivent des commissions des compagnies d’assurance avec lesquelles ils placent des affaires.  Vous n’avez aucuns frais directs à payer pour utiliser les services d’un courtier.

Vous seriez peut-être porté à le croire, mais en général acheter directement auprès d’un assureur ne se traduit pas par des primes moins élevées.  Les compagnies d’assurance ont des frais considérables de marketing et d’administration, qu’ils doivent répercuter à leurs clients.  Les courtiers, pour leur part, sont libres de mettre en concurrence de nombreux assureurs afin de vous obtenir le meilleur prix possible pour la protection dont vous avez besoin.

Votre courtier d’assurance étant votre mandataire auprès de plusieurs compagnies, il a à cœur de vous offrir les meilleures conditions disponibles sur le marché. Par conséquent, votre courtier s’occupe, pour vous, d’obtenir les meilleures conditions disponibles sur le marché, année après année.

Votre courtier évaluera vos besoins selon les renseignements que vous lui donnez sur votre bien. Dans le cas de l’assurance habitation, un inventaire complet de vos biens vous aidera à obtenir l’assurance adéquate et facilitera le processus d’indemnisation en cas de sinistre.

La franchise est la part du coût dont vous êtes responsable en cas de sinistre. Par exemple, si votre assurance habitation prévoit une franchise de 50 000 FCFA en cas de réclamation et que votre résidence a des dommages de 500 000 FCFA, vous débourserez 50 000 FCFA et votre compagnie d’assurance paiera 450 000 FCFA qui restent.

Pour bien choisir votre contrat d’assurance auto, vous devez prendre en considération un certain nombre d’éléments :

–        les garanties adaptées à vos besoins en fonction de l’âge et de la valeur de votre véhicule (neuf ou occasion),

–        les prestations proposées dans votre contrat en fonction des événements (panne, accident, changement de véhicule, etc.),

–        les services supplémentaires (assistance, véhicule de remplacement),

–        les franchises prévues (Incendie, vol, dommages, prêt de volant).

Le bonus-malus est le terme qui désigne le système par lequel les assurés auto se voient accorder des réductions ou majorations en fonction des sinistres qu’ils causent. Son objectif est de vous inciter à la prudence.

Il est initialement à 100 pour un conducteur qui n’a jamais été assuré. Chaque année sans sinistre responsable entraîne une réduction de 5 % du coefficient bonus/malus (maximum 50 %.) Tout sinistre responsable intervenu pendant la période annuelle d’assurance majore le coefficient de 25 %.

Toute personne peut causer involontairement un dommage à autrui. Lorsque la Responsabilité Civile d’une personne est engagée, cette dernière a obligation de réparer le dommage causé.

C’est pourquoi il est recommandé de souscrire une assurance Habitation. La Responsabilité Civile Vie Privée est en effet incluse dans votre contrat d’assurance Habitation et intervient pour couvrir votre responsabilité ainsi que pour garantir :

• les actes commis par vos enfants*,

• les actes commis par vos employés de maison (femme de ménage, baby-sitter),

• les dommages causés par vos biens (ex : un pot de fleurs tombe de votre balcon et blesse un passant dans la rue),

• les dommages causés par vos animaux ou ceux qui vous sont confiés (ex : votre chien dégrade le jardin d’un voisin).

* selon clauses et conditions du contrat.

La prévoyance, c’est la protection sociale complémentaire qui vient s’ajouter à celle qui intervient dans le cadre d’un régime obligatoire.

Elle recouvre tout ce qui relève de la couverture de risques liés à la personne (et non aux biens). Il s’agit donc des risques liés à :

– un décès,

– une incapacité,

– une invalidité.

Une assurance décès garantit le versement d’un capital aux bénéficiaires désignés dans le contrat si le risque défini survient : décès ou invalidité permanente.

L’IPT désigne un état physique ou mental plaçant un assuré dans l’impossibilité totale, permanente et présumée définitive d’exercer une activité susceptible de lui procurer gains et profits.

Vous devez informer votre assureur par lettre recommandée ou par tout autre moyen prévu dans la police, de la date de la vente, et prendre toutes les dispositions administratives y relatives, notamment la mutation du titre de propriété du véhicule (la carte grise) au nom de l’acquéreur.

En cas de vente d’un véhicule terrestre à moteur ou de ses remorques ou semi-remorques, et seulement en ce qui concerne le véhicule aliéné, le contrat d’assurance est suspendu de plein droit à partir du cinquième jour de la vente à vingt-quatre heures. Il peut être résilié par vous-même ou l’assureur moyennant préavis de 10 jours. A défaut de remise en vigueur du contrat par accord des parties ou de résiliation par l’une d’elles, la résiliation intervient de plein droit à l’expiration d’un délai de six mois à compter de l’aliénation. L’assureur est tenu au remboursement du prorata de prime correspondant à la période allant de la date de cette résiliation à la date d’échéance. (Art. 41 du code des assurances CIMA)